Comité d'éthique : rapport sur la fin de vie

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 01/07/2013Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Le Comité consultatif national d'éthique a rendu ses conclusions sur la fin de vie. On retrouve sur place Jennifer Knock. Bonjour Jennifer. Quelles sont les orientations retenues.

Jennifer Knock : Le comité reste ferme sur ses positions. Pas de légalisation de l'assistance au suicide, pas d'euthanasie. Ses membres font des propositions pour améliorer la fin de vie. Il faut respecter l'avis des patients en fin de vie. Aujourd'hui, ils peuvent formuler des demandes que l'on appelle directives, mais elles ne sont pas contraignantes. Ce sont des souhaits que les médecins peuvent ou non respecter. Cela doit changer. Il faut aussi rendre les soins palliatifs accessibles a tous, surtout aux personnes âgées ou isolées, et développer les soins palliatifs à domicile. Enfin, autoriser la sédation. Une personne en fin de vie pourra demander à être endormie jusqu'au décès si elle a interrompu ses traitements, refuse de s'alimenter ou de s'hydrater. L'idée, c'est de pouvoir" laisser mourir" un patient dans la dignité. Mais pas question de le "faire mourir".

Cette question concerne des milliers L'unité de soins palliatifs du centre hospitalier des Hauts-de-Seine est un pionnier en la matière.

Dans les services de soins palliatifs, beaucoup de patients incurables. A 70 ans cette dame ne peut plus parler. Elle sait son état. Elle souffre de la maladie de Charcot. Charcot. Elle veut quitter l'hôpital. PLus loin cette dame arrive d'un service de cancérologie où on lui a dit qu'elle allait mourir.

Vous dormez mieux.

Je suis la comme un zombie, j'ai peur de ne pas revenir. J'ai pas peur de souffrir, mais de mourir.

Le comité national d'éthique a conforté les équipes de soins.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==