Claire Gibault : l'orchestre en banlieue

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 20/12/2013Durée : 00h48

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Une initiation à la musique dans les règles de l'art. Un concert à domicile pour ces élèves qui suscite leur émerveillement mais aussi beaucoup de questions parfois inattendues.

A Saint-Denis, au nord de Paris, le collège Jean-Lurçat accueille 11 concertistes: violons, altos, violoncelles, contrebasses, et leur chef Claire Gibault. Le Paris Mozart Orchestra offre un hommage posthume à Nelson Mandela, et va aussi créer une oeuvre contemporaine pour les élèves. Applaudissements.

Ça vous est déjà arrivé d'avoir une courbature en plein concert.

Ça fait tellement longtemps que je le fais que mes muscles sont habitués Je n'ai plus aucune courbature.

On aime bien la musique.

Vous aviez déjà rencontré des musiciens.

Oui, ils étaient venus l'année dernière.

Il y en a toujours quelques-uns qui se mettent en retrait, mais ils sont très vite happés. Ils voient notre mode de communication, que nous sommes là pour eux et à l'écoute.

Une compositrice a créé une partition sur dix tableaux d'Edward Hopper, et les enfants ont contribué à écrire des textes. Pour Claire Gibault, le but de ce concert est pédagogique.

Qu'est-ce qui fait penser à la machine à coudre.

Le glissement sur le violon.

On va aussi se servir du rebond de l'archet.

L'important est d'être à l'écoute de la curiosité des collégiens.

Pourquoi il n'y a pas de Noirs ou d'Arabes dans cet orchestre ? Rires.

Si on est là, avec vous, c'est qu'on a envie que ça change. On a envie de provoquer des vocations.

Toute l'audace de Claire Gibault est d'associer des compositeurs vivants à sa démarche.

On leur propose des créations contemporaines. Ce public de jeunes qui n'a pas d'habitudes, de nostagies, est complètement ouvert à se laisser envahir, envoûter.

La Fondation France Télévisions est un dés mécènes dé Claire Gibault et du Paris Mozart Orchestra: avec 25.000 euros de dotation, elle finance chaque année trois de ses journées pédagogiques.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==