VIDEO. En Norvège, un tunnel à bateaux pour éviter les tempêtes

Le gouvernement norvégien a donné son feu vert au premier tunnel maritime du monde. Premier passage prévu en 2023.

EVN et THE NORWEGIAN COASTAL ADMINISTRATION

C'est une première mondiale. La Norvège a donné, mercredi 5 avril, son feu vert à la construction, sous une montagne, du premier tunnel maritime au monde. Situé dans la péninsule de Stad, dans le sud-ouest du pays, il permettra d'éviter aux bateaux, y compris de forte jauge, les eaux périlleuses de la mer du Nord. 

L'ouvrage sera foré dans un relief séparant deux fjords. Long de 1,7 kilomètre et large de 26 mètres, il devrait accueillir, chaque jour, une vingtaine de bateaux, selon un ingénieur interviewé dans le New Atlas (en anglais). Le trafic se fera en sens unique, avec un changement de sens toutes les heures. 

7,5 millions de tonnes de roches à dynamiter

Le projet, estimé à 295 millions d'euros, devrait se concrétiser d'ici 2023. Mais avant cela, il va falloir creuser la roche. Selon le magazine Wired (en anglais), environ 7,5 millions de tonnes de roches vont ainsi être dynamitées pour permettre le passage des bateaux. Un chantier titanesque, mais qui permettra aux navigateurs de contourner les tempêtes, fréquentes dans le secteur. 

Une fois livré, le projet porté par le gouvernement norvégien fera figure de première mondiale. En effet, si des tunnels pour péniches existent déjà, comme sur le canal du Midi en France, le tunnel de Stad sera le premier à pouvoir accueillir des navires d'une jauge brute allant jusqu'à 16 000 tonneaux pour le transport de fret.

Le 5 avril 2017, le gouvernement norvégien a donné son feu vert à la construction du premier tunnel maritime du monde. 
Le 5 avril 2017, le gouvernement norvégien a donné son feu vert à la construction du premier tunnel maritime du monde.  (THE NORWEGIAN COASTAL ADMINISTRATION)