Cet article date de plus de huit ans.

Chine : rêves français pour vente de voitures

Publié
Temps de lecture : < 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Pour vendre une voiture, on peut mettre le nez dans le moteur ou la tête dans les rêves. PSA, pour lancer sa nouvelle DS en Chine, a résolument choisi la 2e solution, exploitant sans modération l'image glamour et romantique de la France. Le cadre: un château à la française, reconstitué dans la banlieue de Pékin. Un bel éclairage agrémenté d'un cheval au galop et nous voilà grand siècle. Mais, tout de même, ne pas oublier Paris. Bien sûr, tous les clichés, les Chinois adorent Paris et bien sûr Sophie Marceau, ambassadrice de la marque. Et de Gaulle! Ce serait un comble s'ils n'adoraient pas cette berline faite chez eux pour eux.

On s'appuie bien sur ce savoir-faire du luxe à la française, qui est français et aussi parisien. Paris, c'est la capitale mondiale du haut de gamme.

Voilà dans une concession le modèle français et voilà celui fait en Chine. Un coffre, plus de place à l'arrière, et mille petits détails. En fait, deux véhicules tout à fait différents avec un seul critère: la qualité. Car pour faire face aux voitures allemandes, il ne suffit pas de faire rêver.

Détail important: on utilise sur ces fauteuils le meilleur des cuirs disponibles dans le monde. Il y a quelques marques de luxe anglaises, comme Bentley, qui utilisent ces cuirs, et DS.

En Chine depuis à peine 2 ans, DS a trouvé sa place. Une clientèle plus jeune que prévu et l'image France n'y est pas pour rien.

J'ai eu un coup de foudre pour ce design français. Il est original et il se distingue de la plupart des voitures.

PSA a investi un milliard d'euros dans ce projet DS en Chine et joue là une partie de son avenir.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.