Centrafrique : décès de la photographe Camille Lepage

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 14/05/2014Durée : 00h45

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Le corps de la photographe Camille Lepage a été retrouvé dans un pick-up avec 4 autres victimes. Elle faisait un reportage avec des milices chrétiennes anti-Balaka. François Hollande affirme qu'elle est tombée dans un guet-apens. Une enquête a été ouverte sur place mais aussi à Paris. Sa mère, très éprouvée, salue son courage.

Camille Lepage n'avait que 26 ans, et un passé déjà brillant. La voici en reportage au nord de Bangui en février dernier. Dans l'un de ses derniers messages posté sur Tweeter il y a 1 semaine, elle explique voyager aux côtés des anti-Balaka, milices chrétiennes, qui combattent les rebelles de l'ex-Séléka, a majorité musulmans. Camille Lepage a péri au cours de violents affrontements entre les deux grandes, à l'ouest du pays.

Elle n'était pas une tête brûlée, elle était très organisée. Elle n'était pas irréflechie. C'était sa passion, sa vie.

Le corps de la photo-repoter a été retrouvé par une patrouille française dans un véhicule de la milice chrétienne. A l'intérieur, la dépouille de Camille Lepage, au côté de celles de plusieurs combattants morts lors dans l'embuscade. Elle aimait photographier le destin de ceux qui subissent la guerre.

Elle savait très bien cadrer, porter son regard non seulement sur les conflits mais aussi sur le quotidien des gens. Elle savait prendre la bonne distance. C'était une très bonne photographe.

La Centrafrique est toujours plongée dans le chaos. Déployée pour éviter un génocide, l'armée française est régulièrement prise à partie.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==