Caméra de surveillance : des dérives ?

a revoir

Présenté parJulian Bugier

Diffusé le 01/08/2013Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

L'arrivée de ces caméras dans les voitures relance le débat. Vivons-nous dans une société sous surveillance ? La vidéo est partout, ses défenseurs affirment qu'elle renforce la sécurité mais d'autres parlent espionnage et respect de la vie privée.

Attention, vous êtes filmés. Impossible d'y échapper dès lors que vous sortez de chez vous. Première caméra, premiers clichés pour vos premiers pas dans la rue. Direction le métro pour aller au travail, et sur le quai, on vous regarde. Au distributeur de billets, objectif bien en vue. C'est exagéré, pensez-vous ? Voilà les statistiques. Depuis 1995, il y a en France 897.750 caméras qui vous scrutent dans la rue ou dans les commerces.

Je n'ai rien a cacher, alors ça ne me dérange pas beaucoup.

D'être toujours épiée, ça ne me rassure pas.

Les communes qui installent des caméras dans les rues se multiplient depuis 3 ans. Pour lutter contre l'insécurité. A Nice, la vidéosurveillance a-t-elle fait baisser la criminalité.

Je ne dirais pas qu'elle a baissé mais qu'elle a permis plus d'interpellations et de résolutions.

Dans certains cas, ces images font preuve. Boston, avril 2013, des bombes explosent lors du marathon. Une caméra de surveillance permet d'identifier les 2 terroristes. Italie, 2009, une directrice de crèche maltraite un bébé de 10 mois. Elle est prise en flagrant délit de maltraitance par les caméras installées par la police. La vidéo-surveillance menace-t-elle les libertés individuelles ? Certains portent plainte contre "Pespionite" : ils étaient 360 en 2011.

Cela concerne à 60 % la vidéo-surveillance au travail. Ce sont surtout des salariés qui se plaignent d'être filmés en permamence sur leur lieu de travail.

La vidéo-surveillance n'est pas vraiment entrée dans les moeurs. Selon cet expert, il y a une marge entre se photographier, partager son intimité sur Internet, et accepter d'être filme à son insu par qui que ce soit d'autre.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==