Budget des collectivités locales : exemple à Grenoble

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 14/10/2013Durée : 00h48

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Le verdict est sévère : le déficit s'élevait à 3,1 milliards d'euros en 2012. Il a doublé par rapport à l'année précédente.

Déficits en augmentation constante et investissements non maîtrises. Nous avons pris un exemple, celui du stade des Alpes à Grenoble. Il a été construit en 2008, son budget a explosé de 220 %. Depuis, le club de foot est passe de la Ligue 1 à la 4e division. Ça n'aide pas a remplir les gradins.

Situé au coeur de la ville de Grenoble, le stade des Alpes devait coûter 25 millions d'euros mais la note finale a été de 80 millions, trois fois plus.

C'est une dépense excessive pour Grenoble où il n'y a pas d'intérêt.

C'est déplorable.

C'est ironique de la part de la ville de payer un stade et de descendre en CFA juste après.

En 2008, le GF38 monte en Ligue 1. C'est en grande partie pour le club de foot que le stade a été construit mais aujourd'hui le club est en 4e division. Autre reproche le choix de l'emprunt indexé sur le franc suisse son taux d'intérêt a atteint les 18 %. Il y a aussi ce parking en dessous du stade, 450 places, et aujourd'hui sous utilisé. La métropole de Grenoble rappelle que le projet a pris 10 ans d'où les fluctuations. Elle reconnaît à demi mot la sous estimation.

Ce sont des choses qui se prévoient. Les élus peuvent considérer que l'opération n'est pas jouable avec l'enveloppe prévue et arrêter mais cela ne s'est pas fait. C'est un gouffre financier que l'on subit.

Absence de piste d'athlétisme, problème de sonorisation pour des concerts, le stade coûte 1,4 million chaque année.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==