Brigade des stupéfiants : demande d'audit par Bernard Cazeneuve

a revoir

Présenté parJulian Bugier

Diffusé le 04/08/2014Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur, a annoncé ce matin un audit sur la brigade des stupéfiants, dont fait partie le policier mis en cause. Elle va être passée au crible.

Bienvenue au siège de la brigade Peu de caméra sont entrées dans ces locaux. A la fin des années 80, le trafic de drogue explose. En 1989 la préfecture de police se dote d'un nouveau service, la brigade des stup' Au départ, les méthodes sont rudimentaires. Très vite les stup' se professionnalisent La brigade s'installe au 36 quai des Aujorud'hui Imes 110 hommes du service y occupent 3 &tages L'unité est prestigieuse.

O l'1 a une cooptation pour FGCFUÎG l'. La sélection est rigoureuse car les hommes opèrent près des voyous. Dans les cités de Paris et de banlieue puur faire la chasse aux trafiquants Elle démantèle aussi des réseaux internationaux pour cela la loi les autorise à payer en liquide les inforamteurs mais certais vont plus loin.

Un informateur ou un malfaiteur, on ne peut pas lui donner 100 euros! Vous le payez en fonction pour le garder. Vous pouviez donenr par exemple 500 grammes d'héro à un infoeramteur.

Cotoyer le milieu, c'est le quotidien.

la frontière doit être nette : le flic doit être du côté du bien. Mais à force de cotoyer cela tous les jours, parfois on bascule.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==