Bordelais : nombreux investisseurs chinois

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 27/03/2014Durée : 00h50

Les Chinois investissent de plus en plus dans le vignoble français, dans le Bordelais notamment. En 5 ans, près de 75 propriétés ont été rachetées. La pionnière, c'est la famille Cheng, son héritière de 28 ans a repris le château Latour-Laguens dès 2008. Que s'est-il passé dans ce domaine de la région de Saint-Emilion.

Daisy Cheng est la propriétaire du château Latour-Laguens. Fille d'un industriel, elle nous montre le domaine acheté en 2008, l'un des premiers investissements chinois dans le vignoble bordelais.

On a drainé et renivelé les 5 hectares. On a replanté 5.000 pieds par hectare.

Le régisseur est employé par mademoiselle Cheng, pour transformer ce petit bordeaux générique en cru de grande qualité. Les investissements sont colossaux. Ce que veut l'investisseur chinois, c'est une image de marque.

J'ai compris qu'on n'attendait pas de retour sur investissement avec les travaux effectués dans la propriété viticole ou sur le château. On attendait surtout de créer une vitrine.

Le château n'est plus seulement une propriété viticole. C'est une enseigne : 60 boutiques Latour-Laguens commercialisent la production, mais aussi de nombreux vins. Le petit château du Bordelais est devenu une marque, symbole de bon goût.

Les clients pensent que c'est une marque traditionnelle française, avec un bon rapport qualité-prix. Pour eux, c'est un produit français.

Pour ce journaliste spécialisé, acheter un château du Bordelais sert à mieux vendre le vin en Chine.

Ces investisseurs ont leur réseau de distribution en Chine. Ils produisent ici et assurent une traçabilité à leurs clients chinois, car il y a un gros problème de contrefaçon en Chine. Ils disent produire à Bordeaux et contrôler le vin de A à Z.

Aujourd'hui, 1% du vignoble bordelais est possédé oar des Chinois Mademoiselle Cheng veut transformer son joli château en centre d'oenotourisme, car pour elle, les Chinois seront de plus en plus des amateurs de bordeaux.

Le JT
Les autres sujets du JT