Vidéo Un baccalauréat 100% en contrôle continu "n'est pas l'idée que nous nous faisons du mois de juin aujourd'hui", explique Jean-Michel Blanquer

Publié
Article rédigé par
Radio France

Le ministre de l'Éducation espère que les épreuves prévues en juin se dérouleront comme prévu malgré l'épidémie de Covid-19.

Un baccalauréat 100% en contrôle continu "n'est pas l'idée que nous nous faisons du mois de juin aujourd'hui", a déclaré dimanche 4 avril Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation dans Questions Politiques sur France Inter et franceinfo, alors que le gouvernement a décidé de la fermeture des établissements scolaires, dont les lycées et à modifier le calendrier des vacances scolaires pour lutter contre l'épidémie de Covid-19.

"Les bacheliers ont intérêt à avoir un baccalauréat bien préparé, c'est pourquoi on a pris des mesures d'adaptation. Des épreuves qui devaient avoir lieu au mois de mars ont été transformées en contrôle continu", rappelle Jean-Michel Blanquer.

Le ministre de l'Éducation espère que les épreuves du baccalauréat prévues en juin se dérouleront comme prévu. "L'épreuve écrite de philosophie a vocation à être passée de même que l'épreuve de grand oral. Dans les deux cas on peut les organiser en respectant le protocole sanitaire", estime Jean-Michel Blanquer qui "invite chacun au mois d'avril à s'entraîner" à ce grand oral malgré notamment les demandes d'annulation du grand oral par des syndicats d'enseignant.

À ceux qui pensent que le baccalauréat est dévalorisé du fait de la crise sanitaire, Jean-Michel Blanquer répond que ce qui compte "c'est comment en préparant le baccalauréat on prépare ce qui fait réussir après, notamment dans l'enseignement supérieur."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.