Cet article date de plus de neuf ans.

Anti-pollution : parkin avec mur végétal

Publié
Temps de lecture : < 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Municipalités et entreprises s'intéressent aux murs végétaux. C'est souvent très beau, mais c'est aussi très utile en matière de dépollution. Les plantes absorbent le CO2 mais aussi le bruit.

C'est une profession exposée à la pollution de l'air.

Avancez jusqu'à la borne.

Yvan, employé de péage depuis 20 ans, travaille sur l'atoroute A1, secteur très fréquenté au nord de Paris.

Il y a environ 80 000 véhicules / jour. Cela représente des véhicules qui s'arrêtent et redémarrent, et donc des particules qui sont émises.

La Société d'autoroute a donc installé ce cube végétal, chargé d'assainir l'air ambiant avant de le propulser dans les cabines pressurisées.

La bouche d'aération vient d'ici, le système est en mode ouvert. La surpression entre dans la cabine de ce côté.

Mieux respirer également dans les zones urbaines. La première expérimentation a été réalise au centre-ville de Lyon.

L'idée est de se dire que nos villes vont se reconcentrer, il va falloir mettre des espaces verts à la Et les espaces verts à la verticale ne prennent pas de place. Il y a parc suspendu de 1 000 m2, sans prendre de la place au niveau foncier.

Le principe : des tuyaux dans les parkings aspirent l'air chargé d'hydrocarbures avant de le pulser en direction des colonnes végétalisées. La terre, qui contient des millions de bactéries, agit comme un filtre. Elle détruit les polluants. Les végétaux capturent les émissions de CO2.

On a dénombré 126 composés organiques volatiles. Ils sont présents dans l'air. A la sortie, on a constate que 70% avaient disparu.

Ce mur de 400 mètres de long situé dans l'Ain capte aussi le bruit. En France, le marche des biofiltres démarre peu à peu. C'est en Chine et au Mexique, pays très pollués, qu'il est le plus florissant.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.