Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo Un rare baleineau blanc filmé par un drone

Des scientifiques ont capté cet été, au large de l'Australie, de spectaculaires images d'une baleine franche australe nageant aux côtés de son petit, de couleur blanche. Seuls 5% des petits de cette espèce sont blancs.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Image non datée d'une baleine franche avec son baleineau blanc, prise au large de la côte ouest australienne et publiée le 6 septembre 2016. (FREDERIK CHRISTIANSEN / MURDOCH UNIVERSITY / AFP)

Un joli couple dont le ballet a été surpris par un drone. Des scientifiques ont ainsi capté au large de l'Australie de spectaculaires images d'une baleine franche australe nageant au côté de son petit, un baleineau blanc, à la couleur rare. Le quotidien britannique The Telegraph a diffusé, le 5 septembre, les images sur Twitter :

Les chercheurs effectuaient cet été des relevés aériens de la population de baleines franches au large de l'Etat d'Australie-Occidentale lorsqu'ils ont repéré les deux cétacés. "Les drones permettent d'effectuer, sans les déranger, des mesures de la taille et de l'état des baleines franches australes vivantes", a déclaré Fredrik Christiansen, de l'unité de recherche sur les cétacés de l'université Murdoch (Mucru) de Perth.

3000 baleines franches australes dans ces eaux

La baleine franche australe n'est pas considérée comme une espèce menacée. Sa population a en effet montré des signes de reconstitution après avoir été décimée au siècle passé lors des campagnes de chasse. Mais leur nombre demeure néanmoins limité. Il est évalué pour les seules eaux australiennes à 3 000 individus.

Le baleineau blanc est encore plus rare, car seuls 5% des petits naissent avec cette étonnante couleur, avant de muer vers le gris au cours de leur première année.

Le drone n'est pas la seule technologie utilisée par les chercheurs, qui ont également recours à des balises accrochées aux baleines par un système de ventouse pour observer leurs mouvements, la profondeur de leurs plongées, et écouter leur chant.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.