Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Deux pandas "ambassadeurs" de la Chine débarquent à Berlin

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
Deux pandas débarquent en Allemagne
Deux pandas débarquent en Allemagne Deux pandas débarquent en Allemagne (REUTERS)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions

L'emménagement des deux animaux, considérés comme des trésors nationaux en Chine, c pour entretenir ses bonnes relations avec ses partenaires.

La femelle se prénome Meng Meng, ce qui signifie "Petit rêve", et le mâle Jiao Qing, soit "Petit trésor". Deux pandas géants, de bientôt 4 ans et 7 ans, ont débarqué à Berlin, en Allemagne, samedi 24 juin. Ils ont foulé le sol berlinois vers 14 heures, à l'issue de plus de 12 heures de vol depuis leur Chine natale. Ces pandas sont promis à une carrière de stars mais aussi d'"ambassadeurs" de Chine en Allemagne.

De fait, l'emménagement à Berlin des deux animaux, considérés comme des trésors nationaux en Chine, constitue un nouvel épisode de la "diplomatie des pandas". Elle a été instaurée par Pékin pour entretenir ses bonnes relations avec ses partenaires. La Chine n'a envoyé ces ambassadeurs spéciaux que dans une douzaine de pays.

La première sortie publique des deux nouveaux pensionnaires du zoo de Berlin est d'ailleurs prévue avant l'ouverture du sommet du G20 2017, prévu les 7 et 8 juillet à Hambourg, en présence de la chancelière Angela Merkel et du président chinois Xi Jinping. Ils seront les seuls ours de cette espèce très prisée dans le pays.

"Donner des pandas, une manière facile de conquérir les cœurs"

"La Chine a évidemment un problème d'image en Europe et donner des pandas est une manière très intelligente et facile de conquérir les cœurs", analyse Bernhard Bartsch de la Fondation Bertelsmann. Le zoo de Berlin va débourser chaque année un million de dollars (920 000 euros) pour la "location" de ces pandas pendant 15 ans. Mondialement connu grâce à l'ours polaire Knut aujourd'hui mort, l'établissement a investi plus de 9 millions d'euros pour aménager "la Maison des pandas", déjà surnommée le "Panda Plaza".

Le long voyage des deux ursidés a été préparé avec minutie. Consigne a donc été donnée aux pilotes de décoller et d'atterrir plus doucement qu'à l'accoutumée. "Mais ce qui fait la clé de leur voyage, c'est d'être habitués avant à leur cage de transport", a expliqué à l'AFP Jérôme Pouille, spécialiste mondial des pandas. La naissance d'un bébé panda au zoo est l'ambition affichée, mais Jérôme Pouille prévient : "Il ne faut pas espérer avoir un bébé avant trois ans au mieux."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.