Nouvelle-Zélande : une touriste perd sa clé USB et la retrouve un an plus tard dans les excréments d'un lion de mer

Ces selles avaient été prélevées et congelées par un institut de recherches local. La propriétaire a été retrouvée. 

Un lion de mer sur une plage de Nouvelle-Zélande, le 18 mars 2014.
Un lion de mer sur une plage de Nouvelle-Zélande, le 18 mars 2014. (MOOF / CULTURA CREATIVE / AFP)

Ses souvenirs de vacances ont fait un séjour dans les intestins d'un lion de mer, avant de lui être restitués. En Nouvelle-Zélande, une touriste a retrouvé sa clé USB, un an après l'avoir perdue sur une plage d'Oreti Beach en décembre 2017. Les excréments avaient été prélevés par l'Institut national de recherche sur l'eau et l'atmosphère (Niwa) de Wellington et congelés pendant treize mois. 

L'analyse de ces excréments "peut révéler ce que mangent ces prédateurs antarctiques, leur état de santé et combien de temps ils ont passé dans les eaux néo-zélandaises", explique Niwa sur son site. C'est en décongelant la matière fécale que les chercheurs de l'institut ont découvert cette clé USB, en assez bon état. Ils l'ont donc laissée sécher pendant deux semaines et ont retrouvé à l'intérieur des photos de phoques à Porpoise Bay, dans les Catlins, et une vidéo de ces mammifères marins prise à partir d'un kayak bleu. Niwa a posté la vidéo en question sur Twitter afin de retrouver la personne qui l'avait tournée. 

L'appel de Niwa a fait le tour des médias et des réseaux sociaux et comme le rapporte le site néo-zélandais Stuff samedi 9 février, la propriétaire de la clé USB a reconnu sa vidéo et s'est manifestée. "Je ne savais pas que j'avais perdu la clé USB", raconte Amanda Nally, une habitante de la ville néo-zélandaise d'Invercargill. Elle avait sauvegardé la vidéo et a donc pu comparer les images. Le personnel de Niwa lui a expliqué que sa clé était entourée de plumes et de petits os d'oiseau. Il est probable qu'elle ait d'abord été avalée par un oiseau de mer, lui-même mangé par un lion de mer.