L'okapi rejoint la liste rouge des espèces menacées

Il reste moins de 5 000 spécimens sur la planète. L'animal vit uniquement dans les forêts tropicales de la République démocratique du Congo.

Deux okapis au zoo de Berlin (Allemagne), le 12 avril 2013.
Deux okapis au zoo de Berlin (Allemagne), le 12 avril 2013. (MAXPPP)

L'okapi va-t-il bientôt disparaître de la planète ? La "girafe des forêts" vient de rejoindre la liste rouge des espèces menacées de l'UICN, l'Union internationale pour la conservation de la nature, a annoncé jeudi 28 novembre cette organisation internationale, dont le siège est basé en Suisse.

L'okapi, animal mystérieux à la morphologie étrange évoquant à la fois le zèbre et la girafe, vit uniquement dans les forêts tropicales de la République démocratique du Congo (RDC), dont il est d'ailleurs le symbole national. Selon l'UICN, il reste aujourd'hui moins de 5 000 spécimens, qui vivent cachés dans les forêts. 

Les principales raisons du déclin des populations d'okapis sont le braconnage, la perte des habitats naturels, ainsi que la présence de rebelles et de mineurs illégaux. D'après l'UICN, l'espèce est "proche de la catégorie la plus élevée de risque d'extinction".