Hauts-de-France : une panthère noire sème la panique à Armentières

L'animal s'est baladé tel un chat de gouttière sur les toits d'un immeuble de cette commune de 25 000 habitants. C'est la dernière illustration d'un trafic d'animaux sauvages achetés par des propriétaires peu scrupuleux.

FRANCE 3

Une panthère noire s'est promenée sur les toits d'Armentières (Hauts-de-France) pendant plus de deux heures, mercredi 18 septembre, avant d'être capturée par les pompiers, sous le regard médusé des habitants du quartier. "Tomber nez à nez avec une bête comme ça, ça fait un choc", sourit une riveraine. L'animal serait âgé d'à peine cinq ou six mois et peut valoir jusqu'à 30 000 euros. Son propriétaire a quant à lui pris la fuite.  

Jusqu'à six mois de prison encourus 

Cette affaire met en lumière la réalité d'un trafic d'animaux sauvages achetés puis détenus, souvent illégalement, par des particuliers. Un bébé lion avait été retrouvé en région parisienne il y a deux ans. Il vivait dans une petite cage inadaptée. À la mode, les lionceaux sont achetés sur le marché parallèle à des cirques par exemple. Pour détenir ce genre d'animaux, il est impératif de disposer d'une autorisation préfectorale et d'un certificat de capacité. Les propriétaires qui s'en passent risquent six mois de prison et une lourde amende.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'animal s\'est baladé tel un chat de gouttière sur les toits d\'un immeuble de cette commune de 25 000 habitants. C\'est la dernière illustration d\'un trafic d\'animaux sauvages achetés par des propriétaires peu scrupuleux.
L'animal s'est baladé tel un chat de gouttière sur les toits d'un immeuble de cette commune de 25 000 habitants. C'est la dernière illustration d'un trafic d'animaux sauvages achetés par des propriétaires peu scrupuleux. (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3)