Déconfinement : des animaux se réfugient en ville

Le calme, le silence et l'absence de circulation donnent envie aux animaux de découvrir les centres-villes pendant le confinement. Au cœur de Paris, une famille de renards s'est installée au cimetière du Père-Lachaise.

France 2

Symbole du retour de la vie sauvage, début mai, une scène étrange se produit au Père-Lachaise. Au détour d'une tombe, le conservateur du cimetière se retrouve nez à nez avec un jeune renard, qu'il parvient à filmer avec son téléphone. "En traversant une allée, j'ai entendu du bruit. En tournant la tête, j'ai vu un petit renardeau. Il est reparti très vite se cacher", explique-t-il.

Impossible de retracer le parcours exact de la famille de renards

Le couple de parents serait parti du bois de Vincennes situé à cinq kilomètres. Comment ont-ils fait ? Impossible de retracer leur parcours exact. Mais ils ont forcément franchi le périphérique. Sur leur route, ils vont croiser le cimetière et s'y réfugient. Au premier jour du confinement, la mère donne naissance à trois renardeaux.

Retrouvez Envoyé Spécial jeudi 28 mai à 21 heures.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le calme, le silence et l\'absence de circulation donnent envie aux animaux de découvrir les centres-villes pendant le confinement. Au cœur de Paris, une famille de renards s\'est installée au cimetière du Père-Lachaise.
Le calme, le silence et l'absence de circulation donnent envie aux animaux de découvrir les centres-villes pendant le confinement. Au cœur de Paris, une famille de renards s'est installée au cimetière du Père-Lachaise. (France 2)