Près des trois quarts des Français sondés favorables à l'organisation d'un référendum sur le droit des animaux

Plus de 400 000 personnes sont inscrites sur le site de l'initiative.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un cochon dans un avion en Bretagne, en direction de la Chine, le 10 mars 2020. (FRED TANNEAU / AFP)

Un référendum pour les droits des animaux ? Près des trois quarts (73%) des sondés informés de cette initiative y sont favorables, selon un sondage Ifop pour le site d'information sur les chiens Caniprof, publié mardi 28 juillet. Le projet, qui rassemble une vingtaine d'associations de protection de l'environnement et de défense des droits des animaux, dont L214 et la SPA, souhaite mettre en place un référendum d'initiative partagée (RIP) pour améliorer la condition animale en France.

Dans le détail, plusieurs mesures remportent une large adhésion du public : l'obligation de garantir aux animaux la possibilité d'un accès quotidien au plein air (87% d'opinions favorables), l'interdiction du recours à l'expérimentation sur des animaux lorsque que des alternatives existent (75%), l'interdiction de l'élevage d'animaux en cage (73%), l'interdiction des élevages d'animaux à fourrure (68%). Une mesure semble un peu plus clivante, même si une majorité de Français y est favorable (57%) : l'interdiction des spectacles avec des animaux sauvages.

Le RIP permet de soumettre une proposition de loi au référendum si elle est soutenue par au moins un cinquième des membres du Parlement (185 parlementaires) et 10% des personnes inscrites sur les listes électorales (soit 4,7 millions). Déjà plus de 400 000 personnes se sont inscrits sur le site de l'initiative.

Sondage réalisé par l'Ifop pour le site spécialisé Caniprof par questionnaire auto-administré en ligne du 15 au 16 juillet 2020 auprès d'un échantillon de 1007 Français âgés de 18 ans et plus.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.