Cet article date de plus de trois ans.

Pyrénées-Atlantiques : l'ex-directeur de l'abattoir de Mauléon condamné à six mois de prison avec sursis

L'établissement avait vu son agrément sanitaire suspendu pendant deux mois après la diffusion de vidéos de l'association de défense des animaux L214.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Devant l'abattoir de Mauléon (Pyrénées-Atlantiques), le 29 mars 2016.  (GAIZKA IROZ / AFP)

C'est dans cet établissement qu'avaient été filmées par l'association L214 des images de souffrances animales. L'ancien directeur de l'abattoir de Mauléon, dans les Pyrénées-Atlantiques, a été condamné, lundi 29 octobre, par le tribunal correctionnel de Pau à six mois de prison avec sursis. Condamné pour "tromperie", il devra également s'acquitter de près de 200 euros d'amendes

En tant que personne morale, l'abattoir de Mauléon a été condamné de son côté à 10 000 euros d'amende. Les quatre autres prévenus, des employés, ont écopé d'amendes de 80 à 520 euros pour "mauvais traitements infligés sans nécessité à un animal domestique".

En mars 2016, après la révélation d'images difficilement soutenables montrant des animaux mal étourdis, des moutons saignés encore conscients, voire un agneau écartelé vivant, l'abattoir de Mauléon avait vu son agrément sanitaire suspendu pendant deux mois.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Maltraitance dans les abattoirs

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.