Cet article date de plus de cinq ans.

La SPA mise sur Noël pour faire adopter de nombreux animaux

À l'occasion des fêtes, la SPA fait appel aux bonnes âmes pour venir dans les refuges adopter un animal. Et si vous n'allez pas au refuge, le refuge peut venir à vous : il vient d'en être installé un éphémère sur la place de la République à Paris tout ce week-end.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Comme ce petit chat, des milliers d'animaux attendent de recevoir une famille chaleureuse pour Noël. (BELLOUMI / MAXPPP)

À l'occasion des fêtes, pourquoi ne pas inverser les rôles, et faire un cadeau, une fois n'est pas coutume, aux animaux ? C'est ce que propose, en substance, la Société protectrice des animaux : la SPA compte sur la période de Noël pour faire adopter un maximum d'animaux abandonnés, et offrir à ces chiens et ces chats une famille responsable.

Elle crée pour cela, tout ce week-end, un refuge éphémère, place de la République à Paris. En deux jours, près de 500 animaux devraient trouver un foyer, à l'instar de Petit Lu, un chat de dix mois roux et blanc qui a fait craquer Victoria et Pierre. "On les regarde, explique Victoria, mais je lisais surtout les papiers, parce que comme on vit en appartement, s'il est décrit comme dynamique, il faut traduire ça un peu en chat fou !"

Petit Lu, lui, ne semble pas être du genre à réveiller ses maîtres à l'aube ou à tout renverser sur son passage : "C'est un chat qui saura vous donner de l'affection, lit sa nouvelle maîtresse sur le papier descriptif, il est très câlin et tranquille."

Toutes les adoptions ne sont pas acceptées par la SPA

Certains chats ont donc plus de chance que d'autres d'être adoptés, les plus jeunes et les plus câlins sont les plus prisés, reconnaît Anne-Marie Choquet, chef de refuge à la SPA. Mais elle explique que le profil du foyer d'adoption est au moins aussi important que celui de l'animal. Chaque adoptant doit remplir un formulaire : vie en appartement, jardin ou pas, enfant ou non, horaires de travail,... Et parfois ça coince : "Quand ils partent le matin à 6h et rentrent à 20h, c'est un peu compliqué d'avoir un animal et de ne pas être là. Dans ces cas-là, on refuse."

Yaelle et son fils Ary, en se promenant entre les cages des chiens, ont craqué pour un petit bâtard, noir et fauve, un croisé berger - beauceron. "Il a huit ans, comme moi, s'extasie Ary. Donc je vais l'appeler Mon Frère ! Quand je l'ai vu, j'ai eu le coup de coeur, et Maman m'a dit qu'elle l'aimait bien."

Petit moment d'angoisse pour Ary quand sa mère sort sur la place pour une promenade test : "On regarde un peu comment se comporte le chien, par rapport aux gens dans la rue, et par rapport à nous. Il y a le coup de coeur, et il y a la vie après !"

Mais réflexion faite, ce chien leur semble parfait. Ils sont venus à deux, mais repartiront à trois. Reste à trouver un nom pour le nouveau membre de la famille !

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Bien-être animal

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.