Colombie : la réserve d'hippopotames de Pablo Escobar

Publié Mis à jour
Colombie : les hippopotames de Pablo Escobar
Article rédigé par
L.De La Mornais, S.Guillemot - France 2
France Télévisions

Dans les années 1980, Pablo Escobar avait créé une réserve d'animaux sauvages dans laquelle se trouvaient quatre hippopotames. Les animaux ont survécu au baron colombien de la drogue et sont aujourd'hui une centaine.

À plus de 10 000 kilomètres de leur milieu habituel, des hippopotames sauvages s'ébattent dans un lac du centre de la Colombie. Ils prospèrent en Amérique du Sud, depuis que le baron de la drogue leur a offert un nouveau continent, loin de leur Afrique originelle.
En pleine campagne colombienne, une bonne centaine d'hippopotames vivent en liberté. "Cet habitat est même meilleur pour eux ici qu'en Afrique, car ils n'ont pas de prédateurs", souligne David Echeverri, biologiste. Les hippopotames sont arrivés là grâce à Pablo Escobar. Le baron de la drogue fait importer quatre créatures. "Il a créé son propre parc national avec plein d'espèces africains. Cela en dit long sur la personnalité de Pablo Escobar", explique Xavier Andrade, anthropologue.

Attraction en Colombie

Les hippopotames ont proliféré depuis la mort de Pablo Escobar. Aujourd'hui, l'hacienda Nápoles est devenu un parc d'attraction où les Colombiens viennent nourrir les animaux. Des campagnes de stérilisations ont été menées, mais tous n'ont pas été capturés. Leur population a doublé en dix ans et commence à faire débat. Ces animaux de plusieurs tonnes ont fait plusieurs blessés graves en Colombie. La prudence est de mise autour de ces animaux. Mais malgré les attaques "nous n'avons jamais pensé à tuer les hippopotames. On doit les respecter", souligne une habitante.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.