Angers : la fin d'un bastion socialiste ?

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 27/03/2014Durée : 00h50

La droite espère rafler dimanche soir plusieurs villes a la gauche. Parmi elles, Angers, bastion socialiste depuis près de 40 ans. Face a cette menace, un candidat divers gauche s'est retiré sans donner de consignes de vote. Il y aura donc un duel UMP-PS dimanche.

Une poignée de main. Cordiale. Mais entre les deux candidats, la bataille fait rage. Ils viennent de débattre pendant une heure devant la presse locale. Aucun n'est donné favori pour l'instant.

Ce sera très serré, les éléments montrent que chaque voix va compter.

Pour l'UMP Christophe Béchu, l'enjeu est de taille. Faire basculer la ville d'Angers à droite.

Il y a une dynamique très forte qui s'est exprimée dimanche dernier. Il nous appartient de l'amplifier pour dimanche prochain.

Christophe Béchu, arrivé en tête au premier tour avec 35 % des voix.

Il reste un dimanche. 3 minutes de votre temps à tous.

Dimanche, le candidat UMP espère profiter du contexte national.

On sent bien la déception des électeurs de François Hollande. Ils expriment le désir de ne pas aller voter ou une déception.

Ça fait 37 ans qu'il y a le socialisme, il faut changer.

Le socialiste Frédéric Béatse, qui a totalisé 26 % des voix, espère bénéficier du retrait au 2e tour du candidat divers gauche.

Jusqu'à la fin.

Il faut que personne n'oublie d'aller voter.

Dans ce quartier populaire, il tente de convaincre les abstentionnistes.

Il y a eu une abstention élevée, plus de 50 % dans certains bureaux. C'est important d'aller rappeler l'enjeu de ces élections municipales.

Vous souhaitez que la ville reste à gauche.

Oui, je suis contente du maire.

En 2008, au second tour, le maire socialiste sortant n'avait devancé son adversaire UMP que de 667 voix.

Le JT
Les autres sujets du JT