Alstom : les précisions de General Electric

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 30/04/2014Durée : 00h50

Lors de son conseil d'administration hier, Alstom a choisi l'américain General Electric pour le rachat de sa branche énergie. L'offre est la plus intéressante, d'autant qu'elle a été améliorée. Mais Siemens peut surenchérir.

La branche énergie d'Alstom, battra t-elle bientôt pavillon américain ? C'est en tout cas le choix de Patrick Kron, son PDG, et celui du conseil d'administration d'Alstom. Pour s'offrir la branche énergie le groupe américain est prêt a débourser 12,35 milliards d'euros. Il s'engage à créer des emplois en France et à y installer le siège de 4 centres industriels mondiaux. Pour le patron d'Alstom, cette proposition est la meilleure.

Le TGV et les trains d'Alstom ne seront pas concernés et resteront français. Non car Alstom n'a pas signé d'exclusivité avec General Eelctric. Il examinera toutes les offres qui lui seront transmises. Rien n'est encore perdu pour l'allemand. Ce matin, il renforce même sa proposition, entre 10,5 et 11 milliards d'euros pour la branche énergie. En bonus, il céderait au français toutes ses activités dans le transport, ses TGV et ses métros. Après avoir accusé hier le patron d'Alstom de négocier dans son dos, Arnaud Montebourg veut croire que l'affaire n'est pas terminée.

Ce n'est pas plié, nous avons été entendus. Nous avons un mois pour décider. Nous défendons notre souveraineté comme tous les Etats. C'est naturel et légitime.

Les négociations continuent mais la direction d'Alstom l'assure, c'est l'entreprise et non le gouvernement qui tranchera.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==