Alimentation : la folie du burger

a revoir

Diffusé le 07/09/2013Durée : 00h40

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Steve s'équipe pour les premiers clients qui vont déguster des hamburgers.

Vous pouvez composer votre propre hamburger.

Le service doit rester rapide mais il faut se démarquer des fast-foods américains.

C'est le jour et la nuit en terme de goût, en termes d'accueil et d'ambiance.

Ça vous surprend.

Non, ça me surprend pas qu'on ait réussi à faire ça.

Le hamburger made in France est à la mode depuis un an. Hôtel Bristol, à deux pas de l'Elysée. Dans sa brasserie, ce chef étoilé utilise les mêmes ingrédients que dans les restaurants 3 étoiles. Rien n'est laisse au hasard, comme le ketchup.

Tomates fraîches, persil, coriandre, estragon, champignons, algues, gingembre.

Un cheeseburger de luxe à 31 euros.

Cela devient un plat de la gastronomie française. Beaucoup de clients viennent pour le cheeseburger. Cela veut dire qu'on a réussi notre pari en faisant un cheeseburger qui est bon et qui fait parler.

Le conseil du chef: le déguster avec un bon vin. D'autres comptent développer le filon. A Strasbourg, Cedric Moulot dirige deux brasseries alsaciennes. Son nouveau projet est d'implanter des fast-foods de qualité sur toute la France. De bons ingrédients frais, des sauces basiques pour un prix à peine plus élevé que dans les fast-foods classiques. Habitués au hamburger par les grandes chaînes, les jeunes recherchent une autre qualité.

Ils sont sensibles aux produits frais. Ils mangent ce qu'on leur donne mais ils choisissent ce qui leur plaît.

En un an, 3 autres restaurants ont ouvert en franchise.

J'espère que sous 3 à 5 ans, on en ait une cinquantaine, voire 100.

100.

Ou plus et ailleurs.

Il veut exporter son hamburger alsacien aux États-Unis. Mais ils sont déjà nombreux sur le marché.

Ce papa français a réalisé le rêve de ses enfants mais aussi sans doute un peu le sien: envoyer deux petits jouets à 20.000 mètres d'altitude.

Deux drôles de cosmonautes pour un drôle de voyage, à 20.000 m d'altitude, au-dessus de la région Rhône-Alpes. Aujourd'hui, les cosmonautes sont redescendus sur Terre. A l'origine de la mission spatiale, deux enfants de 7 et 5 ans, qui rêvaient de les envoyer dans le ciel.

La stratosphère., la Lune., les nuages.

Le papa, Nicolas, avait pris ses enfants au mot. Des mois de recherche pour mettre au point ce vaisseau spatial. Artisanal, mais très ingénieux, car tout était prévu.

Caméras et tracker GPS étanches, jouets si ça tombe dans l'eau.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==