À vrai dire. En hiver, les éoliennes et panneaux solaires ne servent-ils à rien ?

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Antoine Fonteneau - TV5MONDE
France Télévisions

Les énergies renouvelables prennent chaque année plus de place dans la production d'électricité. Mais quand il fait trop froid, les éoliennes et autres panneaux solaires deviennent-ils inutiles ? C'est ce que laissent croire de nombreuses publications sur les réseaux sociaux. Nous avons vérifié.

C'est une affirmation qui est revenue à plusieurs occasions ces dernières semaines, dans plusieurs langues, sur les réseaux sociaux.

Des publications qui critiquent la politique énergétique de l'Allemagne. La version en français par exemple laisse entendre qu'au mois de février, "30 000 éoliennes étaient inactives" sur le sol allemand et que la neige empêchait "des millions" de panneaux solaires de produire la moindre électricité. 

Il y a bien eu des températures très basses en Allemagne début février. Mais en réalité, la production à partir d'éoliennes ne s'est pas arrêtée. 

Vincent Boulanger, rédacteur en chef de Observ'ER confirme : "en février, l'éolien a produit tous les jours en Allemagne. Il arrive qu'en été il y ait des jours sans vent, là il se trouve que l'éolien a produit tous les jours." Il ajoute que "les éoliennes sont équipées de résistances qui chauffent les pales, ce sont des dispositifs anti-givre, ce qui fait qu'elles peuvent tout à fait fonctionner durant l'hiver, en Allemagne, mais aussi plus au nord dans les pays Scandinaves ou même au Groenland."

Sur la fameuse publication Facebook, on aperçoit aussi une photo de panneaux solaires enneigés. Ils n'ont pourtant pas connu de chute brutale de leur production en Allemagne en février. En tout cas, rien d'anormal, comme l'explique Mélodie de l'Épine, coordinatrice du Centre de ressources sur le photovoltaïque en France : "il faut savoir que le photovoltaïque produit 6 à 7 fois plus en été de toutes façons, donc on ne planifie pas une grosse production solaire sur les mois d'hiver. Ce n'est pas ça le socle de la production d'électricité en hiver, ça joue à la marge."

Le même type d'accusation est venue aussi du Texas.

L'Etat américain a connu une vague de froid sans précédent en février. 4 millions et demi d'habitants ont été privés d'électricité. Là encore, les énergies qu'on appelle "intermittentes" ont été montrées du doigts aux Etats-Unis.

Sauf qu'en réalité, la vague de froid a créé des coupures sur toutes les sources d'énergies au Texas. Et principalement celles liées au gaz et au pétrole. Les gazoducs, comme les éoliennes là-bas, ne sont pas équipés pour résister au gel. Et en l'occurence, le Texas dépendait -à ce moment- à 80% des énergies fossiles. Contre seulement 7% pour les énergies renouvelables.

Pour résumer, oui, l'éolien et le photovoltaïque subissent parfois des baisses de production en hiver. Mais ces technologies n'ont pas été mises à l'arrêt à cause du froid en Allemagne. Et elles ne sont pas à l'origine des pénuries massives d’électricité que vient de connaître le Texas.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.