Cet article date de plus de trois ans.

Un militant chinois des droits de l'homme condamné à 8 ans de prison : "Aucun de ses actes n'est criminel", plaide son avocat

En Chine, un nouveau militant des droits de l’homme a été condamné mardi 26 décembre par le pouvoir. Wu Gan, célèbre dissident, très actif sur les réseaux sociaux, s’est vu infliger une peine de 8 ans de prison. 

Article rédigé par
Edité par Mariam El Kurdi - Angélique Ferat - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Yan Xin et Ge Yongxi, les deux avocats du dissident chinois Wu Gan. (JOANNA CHIU / AFP)

Les charges retenues contre Wu Gan sont extrêmement lourdes : subversion du pouvoir d’Etat, troubles à l’ordre public, tentatives de renverser le système politique du pays. Au total, Wu Gan était jugé dans 12 affaires différentes. Le militant des droits de l’homme organisait régulièrement des manifestations devant les tribunaux, où il dénonçait les abus de pouvoir. Pour cela, et pour les propos qu’il tenait sur les réseaux sociaux, il a été condamné à 8 ans d’emprisonnement, une peine bien trop lourde, estime son avocat, Ge Yongxi, joint par téléphone. "Rien de ce qu’il a fait ne va à l’encontre de la loi, aucun de ses actes n’est criminel. Même un jour de prison, cela aurait été trop, alors 8 ans, c’est pire", s'indigne-t-il.

Mouvement dit du "709"

Wu Gan est l’un des derniers protagonistes du mouvement dit du "709" (9 juillet 2015) à avoir été jugé. Le mouvement du 709 correspond à une vague d'arrestations de plus de 200 avocats et défenseurs des droits de l’homme autour du 9 juillet 2015.

"La condamnation de Wu Gan à 8 ans de prison est la condamnation la plus forte pour l’instant pour un membre du mouvement du 709, parce qu’il a refusé de plaider coupable", précise son avocat Ge Yonxi. Quelques jours avant l’ouverture de son procès, Wu Gan avait annoncé s’attendre à ce que sa peine soit lourde dans la mesure où il a refusé d’enregistrer ses confessions à la télévision publique, une pratique courante sous la Chine de Xi Jinping.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Accueil

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.