Violences sexuelles dans le sport : deux cavalières accusent leur entraîneur

La parole se libère dans le monde de l'équitation. Deux cavalières ont vécu le même traumatisme, victimes d'agressions sexuelles de la part de leur entraîneur. Toutes les deux ont porté plainte.

FRANCE 3

Il y a quelques jours, Amélie Quéguiner a brisé le silence. La cavalière aurait vécu l'enfer pendant dix ans. Elle affirme avoir été violée dans les années 1980 par trois responsables sportifs. Auprès de ses chevaux, elle tente de retrouver un peu de sérénité. Pendant trente ans, elle a tenté de vivre avec ses secrets. À l'époque des faits présumés, elle n'avait pas encore 14 ans.

Plusieurs plaintes déposées

À l'adolescence, son beau-père, qui est également son entraîneur, aurait abusé d'Amélie Quéguiner. "C'était hebdomadaire, plusieurs fois par semaine", précise la cavalière. Concernant son beau-père, l'affaire a été classée sans suite. Mais il y aurait deux autres agresseurs contre lesquels elle vient de porter plainte : un coach et un conseiller technique régional, qui, selon elle, aurait fait d'autres victimes. Depuis qu'elle a révélé son lourd passé, Amélie Quéguiner dit recevoir chaque jour des témoignages de cavalières, qui, elles aussi, disent avoir subies des violences sexuelles.

Le JT
Les autres sujets du JT
La parole se libère dans le monde de l\'équitation. Deux cavalières ont vécu le même traumatisme, victimes d\'agressions sexuelles de la part de leur entraîneur. Toutes les deux ont porté plainte. 
La parole se libère dans le monde de l'équitation. Deux cavalières ont vécu le même traumatisme, victimes d'agressions sexuelles de la part de leur entraîneur. Toutes les deux ont porté plainte.  (FRANCE 3)