Violences conjugales : une femme meurt tous les deux jours et demi sous les coups de son compagnon

Dimanche 26 mai en Mayenne, une femme de 64 ans a été tuée à coups de hache par son mari. Les violences conjugales ont causé la mort de 60 femmes depuis le début de l'année.

Un crime d'une rare violence. Dimanche 26 mai à Lassay-les-Châteaux, en Mayenne, une femme a été tuée à coups de hache par son mari. Ce dernier alerte lui-même la gendarmerie et avoue aux enquêteurs que tout est parti d'une banale querelle conjugale. Bien souvent, ces féminicides sont l'épilogue macabre d'une longue histoire de violences. Julie Douib, mère de famille de 35 ans, avait trouvé le courage de quitter son compagnon. Armé d'un pistolet, il est venu l'abattre chez elle le 3 mars dernier en Corse. La jeune femme avait pourtant alerté plusieurs fois des menaces dont elle faisait l'objet.

220 000 femmes victimes de violences en 2017

En France, une femme meurt tous les deux jours et demi sous les coups de son compagnon. L'association Solidarité femmes reçoit les témoignages de ces victimes au quotidien. Les spécialistes incitent les femmes à quitter leur conjoint violent, mais elles savent aussi que le moment de la séparation est particulièrement dangereux. En 2017, 220 000 femmes ont été victimes de violences conjugales.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des inscriptions contre les violences sexistes ont été dessinées sur la place de la Républiqe, à Paris, le 29 septembre 2018.
Des inscriptions contre les violences sexistes ont été dessinées sur la place de la Républiqe, à Paris, le 29 septembre 2018. (DENIS MEYER / HANS LUCAS / AFP)