VIDEO. Violences conjugales : la place délicate de l'enfant

Un Grenelle des violences conjugales va débuter à Matignon mardi 3 septembre pour s'achever le 25 novembre. Sur la liste des sujets à aborder devraient figurer la place des enfants.

France 3

Un enfant âgé aujourd'hui de 6 ans a vécu une situation difficile il y a quelques années. Alors qu'il n'avait que quelques mois, son père frappe violemment sa mère. Très vite le juge interdit au mari d'approcher son épouse. Cette dernière se réfugie dans un foyer. Mais le père a tout de même le droit de voir son fils. "Il n'y avait aucun dispositif de mis en place lorsque je devais remettre le petit à son papa (...) je disais à l'éducatrice qui s'occupait des femmes dans ce foyer 'écoutez je vais y aller, mais je ne sais pas si je vais revenir'", détaille la maman.

L'enfant, source de conflits entre les parents

Des échanges qui se faisaient la peur au ventre pendant des mois jusqu'à la condamnation du mari. Les violences ont aujourd'hui cessé, mais l'enfant est toujours source de conflits pour les parents. L'interdiction pour son père de voir son enfant doit-elle être systématique? Et combien de temps doit-elle durer ? Ce sera l'objet des discussions du Grenelle, qui s'ouvre mardi 3 septembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des enfants, parfois des bébés, ont développé une pilosité anormale après avoir pris un médicament mal étiqueté, a annoncé le ministère de la Santé espagnol, le 28 août 2019.
Des enfants, parfois des bébés, ont développé une pilosité anormale après avoir pris un médicament mal étiqueté, a annoncé le ministère de la Santé espagnol, le 28 août 2019. (VOISIN / PHANIE / AFP)