19h le dimanche, France 2

VIDEO. "Je vais de plus en plus mal depuis quinze ans" : Jean-Louis Trintignant se confie après la mort de sa fille Marie en 2003

Le comédien Jean-Louis Trintignant a perdu sa fille Marie en 2003, morte des suites des coups portés par son compagnon Bertrand Cantat. "Ça m’a complètement détruit et je n’arrive pas à m’en remettre", confie-t-il à Laurent Delahousse lors d’un entretien filmé sur la scène du théâtre des Célestins, à Lyon. Extrait du magazine "19h le dimanche" du 20 mai.

Voir la vidéo

Je n'ai plus de visage pour l’amour / Je n'ai plus de visage pour rien de rien / Parfois je m'assois par pitié de moi / J’ouvre mes bras à la croix des sommeils / Mon corps est un dernier réseau de tics amoureux / Avec à mes doigts les ficelles des souvenirs perdus / Je n'attends pas à demain je t’attends / Je n'attends pas la fin du monde je t’attends / Dégagé de la fausse auréole de ma vie.

Jean-Louis Trintignant dit ce passage du poème La Marche à l’amour, de Gaston Miron, sur la scène du théâtre des Célestins à Lyon, pendant son spectacle Trintignant Mille Piazzolla. Sa fille Marie est morte des suites des coups qui lui ont été portés par son compagnon, le chanteur Bertrand Cantat, dans leur chambre d'hôtel à Vilnius en Lituanie, au cours de la nuit du 26 au 27 juillet 2003. "C’est arrivé il y a quinze ans. C’est curieux, hein ? Moi, je ne pensais pas qu’il y avait si longtemps. C’était en 2003. Ça m’a complètement détruit et je n’arrive pas à m’en remettre. En même temps, on est fait de nos bonheurs et de nos drames", confie le comédien au cours de l’entretien qu’il a accordé à Laurent Delahousse pour le magazine "19h le dimanche(Facebook, Twitter, #19hLD).

"Ça me fait du bien de travailler"

"Vous êtes resté longtemps dans une forme de silence, de contemplation. Cela vous a-t-il permis de vous relever de ce fauteuil ?" lui demande le journaliste installé avec le comédien sur la scène du théâtre lyonnais : "Je ne me suis pas tellement relevé, lui répond l’acteur. Parce que je vais de plus en plus mal depuis quinze ans. Je vais de plus en plus mal, oui."

"Il y a des gens qui me disent parfois : 'Vous devriez faire ce film, cela vous fera du bien.' Oui, c’est vrai d’ailleurs… C’est un peu vrai, ça me fait du bien… Ça me fait du bien de travailler." Marie Trintignant est morte des suites des coups qui lui ont été portés par son compagnon, le chanteur Bertrand Cantat, dans la nuit du 26 au 27 juillet 2003 dans leur chambre d'hôtel de Vilnius en Lituanie.


19H LE DIMANCHE / FRANCE 2
19H LE DIMANCHE / FRANCE 2 (CAPTURE ECRAN / 19H LE DIMANCHE / FRANCE 2)