Marinette Pichon : "Le football m'a sauvé la vie"

Marinette Pichon, ancienne capitaine de l'équipe de France de football féminine, est l'invitée du Soir 3 ce lundi 9 avril pour évoquer son livre Ne jamais rien lâcher.

Voir la vidéo
France 3

Le football "m'a sauvé la vie dans un contexte familial difficile", confie Marinette Pichon dans le Soir 3 ce lundi. "Puis j'ai réussi à m'imposer dans un milieu où les femmes n'avaient pas leur place grâce au club de Brienne-le-Château (Aube) qui a su m'accueillir et où j'étais la seule fille", ajoute-t-elle.

Le regard sur le foot féminin a "complètement changé. Les résultats de l'équipe de France aident beaucoup et les Bleues fédèrent vraiment", estime l'ancienne capitaine de l'équipe nationale.

"Besoin de transparence"

Marinette Pichon raconte dans son livre Ne jamais rien lâcher son enfance difficile avec un père violent et qui abuse de sa grand-mère. "On a décidé avec ma sœur et ma mère de dire les choses, parce que j'avais besoin de transparence", explique la footballeuse retraitée des terrains. "J'avais besoin de rétablir quelques vérités sur cette part de ma vie que j'avais occultée jusqu'ici".

Marinette Pichon a eu un enfant avec la femme de sa vie. Il est né par PMA en Belgique. De nouveaux obstacles qu'elle est "fière" d'avoir surmontés. "On peut être heureux en ayant traversé des chemins plus que sinueux", conclut-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Marinette Pichon lors de la Coupe du monde 2003 aux États-Unis.
Marinette Pichon lors de la Coupe du monde 2003 aux États-Unis. (TIM SLOAN / AFP)