Féminicide à Mérignac : quelles failles dans le suivi judiciaire de l’ex-conjoint ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Féminicide à Mérignac : quelles failles dans le suivi judiciaire de l’ex-conjoint ?
France 3
Article rédigé par
M. Bougault - France 3
France Télévisions

Une mère de famille de 31 ans est morte, blessée par balles puis brûlée vive mardi 4 mai, par son ex-conjoint, à Mérignac (Gironde). Le féminicide soulève de nombreuses questions, notamment face au lourd passé judiciaire du principal suspect.

La mort de Chahinez, mardi 4 mai, provoque la colère et l’effroi à Mérignac (Gironde). De nombreuses questions sont également soulevées, au sujet des précédentes condamnations du principal suspect, son ex-conjoint. Mounir B en compte sept dans son casier judiciaire : conduite en état d’ivresse, violence avec arme, et une peine de prison ferme pour violences conjugales en juin dernier. "Il sera libéré en décembre 2020, sous condition, avec interdiction d’approcher son ex-femme et son domicile et avec une obligation de soin", précise la journaliste Manon Bougault, sur le plateau du 19/20.

Il ne se présente pas au commissariat après la plainte de son ex-femme

"Selon la procureure, l’homme s’est bien présenté à ses quatre convocations judiciaires depuis décembre et il a justifié de ses obligations de soins et de travail, mais en mars dernier, quand son ex-femme porte plainte contre lui pour agression, il ne se présente pas au commissariat. Une question donc : tous les moyens ont-ils été engagés pour protéger cette femme ?", détaille la journaliste.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Violences faites aux femmes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.