Pièces à conviction, France 3

VIDEO. Maisons de retraite : la bonne fortune des actionnaires

Après 92 jours de grève, des salariés de l’Ehpad de Foucherans ont essayé d’interpeller l’un des associés de la société qui les emploie. Qui est cet actionnaire à la tête d’une florissante entreprise ? Un extrait de "Pièces à conviction".

Les aides-soignantes de l’Ehpad privé des Opalines à Foucherans, dans le Jura, se sont mises en grève le 3 avril 2017, dénonçant des cadences infernales et, partant, des soins aux résidents prodigués sans égard. Elles réclamaient des embauches, une augmentation de 100 euros sur leur salaire de 1 250 euros par mois, et une prime pour les dimanches travaillés.

Il a fallu 117 jours de grève pour que se termine ce conflit, le plus long qui ait jamais eu lieu dans un établissement pour personnes âgées. Par sa durée exceptionnelle, cette grève a attiré l’attention du public sur les conditions de travail des personnels des maisons de retraite, et sur les conditions de vie de leurs résidents.

 Après 92 jours de grève, des salariés ont tenté d’interpeller les actionnaires de la société SGMR Les Opalines, propriétaire de la maison de retraite de Foucherans. "Pièces à conviction" les a suivis jusque dans un quartier résidentiel près de Montbéliard, alors qu’ils se rendaient devant la demeure de Didier Mennechet, un des deux associés principaux des Opalines. Ils espéraient un geste de sa part.

Un petit empire

Mais Didier Mennechet est absent : selon un voisin qui se présente devant le portail, il vient très rarement. Cette maison, tout le monde peut la voir sur internet, car elle est en vente sur le site d’une agence immobilière : 400 mètres carrés de surface avec grandes baies vitrées, une piscine et sa pool house de 100 mètres carrés, un immense salon, une salle de sport et même un sauna. Tout, ici, semble respirer le luxe…

Qui est Didier Mennechet ? Avec Philippe Péculier, il est l’un des actionnaires du réseau d’Ehpad SGMR Les Opalines. Les deux hommes étaient à la tête de supermarchés Leclerc avant d’acheter leur première maison de retraite. Depuis, ils ont bâti un petit empire : ils possèdent 64 maisons de retraite médicalisées sur tout le territoire français, et en vingt ans, ils se sont hissés à la 365e place du palmarès Challenges des plus grosses fortunes de France. Selon le magazine, leur fortune est estimée à 200 millions d’euros en 2017, en augmentation de 33,33% par rapport à 2016. Ni Didier Mennechet ni Philippe Péculier n’ont souhaité répondre aux questions de "Pièces à conviction"…

Extrait de "Maisons de retraite : les secrets d’un gros business", une enquête de "Pièces à conviction" à voir le 19 octobre à partir de 23h25 sur France 3.

PIECES A CONVICTION/FRANCE 3, 19 octobre 2017
PIECES A CONVICTION/FRANCE 3, 19 octobre 2017 (PIECES A CONVICTION/FRANCE 3)