Video City Paris : enquête sur le business des Youtubeurs

La popularité de leurs vidéos se mesure en millions de vues et d'abonnés sur le site d'hébergement de vidéo en ligne Youtube. Ces artistes, humoristes, musiciens ou experts en jeux vidéo ou beauté ont leur premier salon ce week-end à la porte de Versailles, à Paris.

(Jérémy Nadeau, un Youtubeur qui vise les 10 millions d'abonnés © Radio France / Sandrine Etoa)

Le business des Youtubeurs. Un reportage de Sandrine Etoa
--'--
--'--
Il y a les stars  qui en vivent, comme Norman ou Cyprien et leurs parodies, Squeezie qui teste des jeux vidéo et EnjoyPhoenix qui est une blogueuse beauté. Ces "Youtubeurs", comme on les appelle, sont à Paris ce week-end pour le salon Video City Paris.

Ils sont 120, parmi les plus connus, à avoir fait le déplacement. Jérémy Nadeau est l'un d'entre eux. Il a créé sa chaîne appelée tout simplement "La chaîne de Jérémy" et elle a beaucoup de succès. L'une des grandes fiertés de Jérémy, c'est le logo doré de Youtube accroché dans sa petite chambre. C’est le cadre que Youtube vous envoie quand vous dépassez le million d’abonnés, explique Jérémy, qui vise déjà le prochain cap, les 10 millions d’abonnés. Pour l'instant, il en a plus d'1,8 million et une soixantaine de vidéos à son actif. Celle qui marche très fort en ce moment, c'est une parodie très drôle mais un peu longue d'une émission télé.

 

Jérémy s'est lancé après le bac et quelques années de cours de théâtre. Cheveux noirs bouclés, barbe et taches de rousseur, le jeune homme de 24 ans aime bien casser son image de beau gosse à grands renforts de grimaces. Très à l'aise dans le format "podcast", c'est à dire une vidéo face caméra, ce fan de stand-up américain contrôle tout, de l'écriture au montage. Sa première fan, c'est Marion, sa maman. Elle s'est d'abord assurée qu'il décroche son BTS commercial. "Je sais que ça lui fait un peu tourner la tête, donc moi je suis là pour le redresser un peu et pour qu’il n’oublie pas que la réalité c’est autre chose que signer des autographes. Mais je suis très fières de ce qu’il fait ", confie-t-elle.

 

La popularité de Jérémy attire les marques pour de la publicité ou du placement de produits, ça fait gonfler la rémunération que Youtube lui verse pour ses vidéos en fonction du nombre de vues et Jérémy ne s'en cache pas. "Il y a des mois où ça peut faire trois fois un SMIC et y a des mois où ça peut être un SMIC ou en-dessous, ça dépend vraiment du contenu qu’on va produire. Moi je suis conscient d’avoir de la chance de gagner ma vie avec ce que je fais. On fait rire des gens, ou pas d’ailleurs, on gagne de l’argent mais ce n’est pas leur argent, ce n’est pas eux qui sont obligés de payer. On fait du contenu qui nous plait, qui leur plait, c’est gratuit pour eux et si on peut gagner de l’argent, tant mieux ", explique Jérémy.

L'argent, un sujet tabou 

Mais l'argent semble tabou dans le milieu. Parce qu'on a osé demander en interview à une jeune Youtubeuse si elle était payée, son attaché de presse, furieux, a annulé tous les autres entretiens prévus et a convaincu l'agent des poids lourds Norman, Cyprien et Squeezie de faire de même.

Pour Emmanuel Torregano, rédacteur en chef du site d'actualité numérique Electron Libre, Google, propriétaire de Youtube, entretient le flou sur son modèle économique. Objectif, ne pas tout dire pour préserver le secret des affaires, celui de la recette Google parce que d’une certaine manière ça correspond à "un secret industriel".  "Ils ne veulent pas donner plus d’informations que ça au marché, ils ne veulent pas non plus en donner plus que ça à leurs partenaires ou à leurs éditeurs, et puis ils ne veulent pas en donner aux gouvernants. Si Google ne veut pas donner son chiffre d’affaires France en grande partie c’est parce qu’il ne veut pas payer d’impôts dessus ", selon Emmanuel Torregano.

 

Mais les Youtubeurs stars en France sont très loin derrière PewDiePie, un Suédois de 26 ans. Il se filme en train de tester des jeux vidéo et il a révélé gagner entre 4 et 7 millions d'euros par an. La vie n'est pas juste a-t-il répondu aux internautes choqués.