Cet article date de plus de neuf ans.

Une pétition contre les PV injustifiés

Usurpation de plaque d'immatriculation ou erreur de maintenance sur les radars. Parfois les PV n'arrivent pas chez le conducteur mais chez quelqu'un d'autre. L'Association nationale de défense des victimes d'injustices (ANDEVI) alerte la ministre de la Justice par le biais d'une pétition.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Fotolia.com)

Les
histoires de PV injustifiées se suivent et se ressemblent. Du tracteur creusois
verbalisé en banlieue parisienne
, au flash du radar sur une route où le conducteur n'a jamais roulé, les automobilistes ont des  chances de recevoir un jour un
PV qui n'est pas le leur. Un homme est même allé jusqu'à mener une grève de la faim
pour protester contre des infractions injustifiées.

L'Andévi énumère
quelques-unes des erreurs qui peuvent aboutir, selon elle, à la perte de
points, de permis de conduire ou à la saisie des comptes bancaires. L'association
adresse donc une pétition à la ministre de la Justice, Christiane Taubira.
Objectif : faire cesser les erreurs. Car même si l'automobiliste n'est pas en tort, il devra payer avant de faire reconnaître l'erreur !

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.