Un réseau criminel du "dark web" démantelé

Le service des douanes est venu à bout d'un immense réseau criminel qui opérait masqué dans le dark web. 

C'est un important démantèlement de réseau clandestin qui a été effectué en France. Des armes, des faux papiers étaient entre autres disponibles à la vente dans l'internet clandestin, qu'on appelle également le dark web. L'opération s'est déroulée simultanément dans plusieurs villes de France. Cela ressemblait à un site de vente en ligne classique, avec un forum qui met en relation vendeurs et acheteurs de produits illégaux.

Plus d'un an d'infiltration

Pendant deux ans, le site Black Hand a vendu en toute impunité des stupéfiants, des armes et de faux papiers. On y trouvait même des données bancaires volées. "Il fallait s'inscrire, fournir une certaine somme d'argent et être coopté", explique Damien Bancal, expert en cybercriminalité. Il a fallu un an afin d'infiltrer et de démanteler ce réseau basé et implanté en France, et qui regroupait près de 3 000 utilisateurs. C'est le service de renseignement des douanes qui est l'auteur de ce coup de filet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo d\'illustration. L\'une des plus importantes plateformes illégales actives en France sur le \"dark web\" a été démantelée, a annoncé le 16 juin 2018 le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin.
Photo d'illustration. L'une des plus importantes plateformes illégales actives en France sur le "dark web" a été démantelée, a annoncé le 16 juin 2018 le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin. (LISA FORSTER / DPA / AFP)