Cet article date de plus de neuf ans.

Solidarité : une journée à 2,33 milliards d'euros

Le lundi de Pentecôte est redevenu (partiellement) férié mais la journée de solidarité est restée. Instaurée en 2004, cette journée travaillée et cotisée, mais non payée, rapporte chaque année plus de deux milliards aux comptes sociaux. Une somme pas toujours dépensée comme prévu.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

C'est une journée flottante : chacun peut travailler à la place d'une RTT ou d'un jour férié. La "journée de solidarité" créée en 2004 par le gouvernement Raffarin a rapporté 2,33 milliards d'euros l'année dernière, selon les comptes de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA). une somme en hausse de 4,2% en un an.

Des centaines de millions dispersés

La CNSA assure avoir redistribué 1,4 milliard pour la prise en charge des personnes âgées dépendantes et 933 millions d'euros au bénéfice des personnes handicapées. De quoi notamment "financer des travaux de modernisation ou de reconstruction de maisons de retraite ou d'instituts spécialisés pour personnes handicapées ", avance la caisse.

L'AD-PA n'est pas d'accord avec ces chiffres. Selon cette association de directeurs de services à domicile et d'établissements pour personnes âgées 500 millions d'euros "n'ont pas été dépensés comme prévu " l'année dernière, 2,5 milliards en tout. Avec comme conséquence des "suppressions d'emplois " dans un secteur pourtant sous tension.

"Des aberrations économiques et sociales" selon la CFTC

Le gouvernement a reconnu le mois dernier que 225 millions n'ont pas été dépensés l'année dernière, en raison de "retards dans l'installation de places nouvelles ".

Mais pour la CFTC, toute la logique de cette journée est à revoir. Le syndicat n'accepte pas que des salariés doivent travailler une journée supplémentaire, même quand ils sont par exemple en chômage technique. La FCTC a écrit à Michel Sapin, le nouveau ministre du Travail, pour l'interpeller sur ce sujet.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.