Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Les "motards en colère" manifestent contre la limitation à 80 km/h

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Ils évoquent une "surenchère sécuritaire" et parlent de "politique du bâton" qu'ils jugent contre-productives.

Des milliers de "motards en colère" manifestent, samedi 12 avril, contre une éventuelle limitation de vitesse à 80 km/h sur le réseau secondaire. Selon eux, il s'agit d'une "surenchère sécuritaire" et dénoncent une "politique du bâton" qu'ils jugent contre-productives. Dans 70 villes, comme Bordeaux, Lyon, Metz ou Reims, les rassemblements ont commencé samedi matin et se poursuivent à Paris dans l'après-midi, à l'appel de la FFMC, Fédération française des motards en colère.

"Ce n'est pas la vitesse qui tue sur les routes, c'est le comportement des gens. Il faut former les citoyens dès l'école", plaide le président de la FFCM Paris, qui attend 6 000 personnes dans la capitale et plusieurs dizaines de milliers de personnes dans toute la France. Des soutiens aux motards sont venus de l'association de l'Union des usagers de la route (UUR) et de l'association 40 millions d'automobilistes.

L'Intérieur attend l'avis du Centre national de la sécurité routière 

Le Centre national de la sécurité routière (CNSR) doit étudier le 16 mai des recommandations pour réduire le nombre d'accidents sur les routes secondaires, où ont lieu 66% des accidents. Son avis est consultatif et la décision reviendra au ministre de l'Intérieur.

Selon les spécialistes de la sécurité routière, les limitations de vitesse, contrôlées depuis dix ans par les radars automatiques, ont participé à la baisse spectaculaire de la mortalité routière, passée de 7 242 tués en 2002 à 3 250 en 2013. L'objectif désormais fixé par le ministère de l'Intérieur : passer sous la barre des 2 000 d'ici 2020.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.