Cet article date de plus d'un an.

Sécurité routière : pourquoi autant de morts à vélo sur les routes de campagne ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min
Les cyclistes davantage exposés au danger de la route.
Sécurité routière : pourquoi autant de morts à vélo sur les routes de campagne ? Les cyclistes davantage exposés au danger de la route. (France 2)
Article rédigé par France 2 - J. Lonchampt, T. Petit, F. Motila, S. Dauba, A. Da Silva
France Télévisions
France 2
L'an dernier, 56% des cyclistes tués dans des accidents l'ont été sur des routes de campagne. L'équipe du 20 Heures a mené l'enquête.

Des chocs brutaux, des dépassements dangereux et un partage de la route souvent périlleux. Hors des agglomérations, les vélos sont davantage exposés aux dangers. Sur ces routes, en moyenne, trois cyclistes par jour y sont gravement blessés. À la campagne, les vélos ont parfois du mal à se sentir en sécurité, notamment en raison de l'absence de piste cyclable.

Des pistes cyclables peu protégées

Les accidents de vélo hors agglomération ont fait, l'an passé, 137 morts, soit une augmentation de 47% par rapport à 2019. Comment expliquer une telle augmentation ? Il y a deux ans, à l'est de Montpellier (Hérault), Laura a perdu son père, un cycliste chevronné qui n'a pourtant pas pu, ce jour-là, éviter la voiture qui roulait sur la bande cyclable. Sur cette route, l'espace dédié aux cyclistes est séparé des voitures par une simple bande blanche au sol, sans parapet de protection, alors que les automobilistes roulent parfois à plus de 70 km/h. Si dans le centre-ville de Montpellier, les pistes cyclables séparées des voitures couvrent 21% des routes, en périphérie, ce chiffre chute à 4%. Le département reconnaît un manque d'aménagements et a décidé d'entreprendre des travaux.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.