Sécurité routière : les passages piétons en 3D sont-ils efficaces ?

La commune de Cysoing (Nord) a installé il y a deux ans des passages piétons en 3D, grâce à un effet en trompe-l'œil. L'objectif est d'inciter les automobilistes à ralentir et ainsi faire baisser la mortalité sur la route. Quel bilan en tire-t-on ?

France 2

Des passages piétons comme flottants au-dessus du bitume. L'image avait de quoi surprendre, en 2017, dans la petite commune de Cysoing (Nord), où les tout premiers passages piétons en trompe-l'œil, comme en trois dimensions, venaient d'être installés. Deux ans plus tard, et alors que de nombreuses villes ont repris l'idée partout en France, les avis sont plus mitigés. Même le maire l'avoue : l'effet dissuasif espéré n'a pas vraiment duré. La peinture s'est vite abîmée, malgré un coût deux fois plus élevé que pour un passage piéton classique.

Un tiers des piétons tués en 2018 l'ont été sur un passage piéton

Un outil certes imparfait, mais qui va dans le bon sens pour les associations de prévention routière. En 2018, un tiers des piétons tués sur la route se trouvaient sur des passages protégés. Finalement, le plus efficace en matière de sécurité routière restera certainement la menace qui plane sur les conducteurs pressés depuis le début de l'année, à savoir six points en moins sur le permis de conduire en cas de refus de priorité à un piéton.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un passage pour piétons avec effet 3D à Schmalkalden, en Allemagne, le 30 avril 2018.
Un passage pour piétons avec effet 3D à Schmalkalden, en Allemagne, le 30 avril 2018. (CHRISTOPH SOEDER / DPA / AFP)