Sécurité routière : les nouveaux radars déjà vandalisés

Des radars "nouvelle génération" ont déjà été vandalisés alors qu'ils viennent à peine d'être installés.

France 2

À peine installés, déjà abîmés. "Sur les 80 radars tourelles installés, 10 ont déjà été détruits ou abîmés, comme en Savoie, où la machine a été totalement incendiée. Ces radars tourelles sont des appareils dernier cri, capables de surveiller 32 véhicules sur 200 mètres de long sur les deux sens de circulation. Chaque radar tourelle coûte 32 000 euros", explique la journaliste Sophie Lanson, présente sur le plateau du 13 Heures.

60 millions d'euros de réparations à prévoir pour l'État

Selon les estimations, 2 100 radars classiques ont été détruits ou abîmés depuis la fin de l'année dernière. Pour l'État, cela représente 60 millions d'euros de réparations. "Il y a un manque à gagner d'environ 300 millions d'euros, puisque les radars envoient moins de PV", précise la journaliste. Que risque-t-on si l'on s'attaque aux radars ? "On risque jusqu'à cinq ans de prison et 100 000 euros d'amende", conclut Sophie Lanson.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un radar rendu inopérant par du ruban adhésif et un sac poubelle, à Bédée (Ille-et-Vilaine), le 10 janvier 2019.
Un radar rendu inopérant par du ruban adhésif et un sac poubelle, à Bédée (Ille-et-Vilaine), le 10 janvier 2019. (DAMIEN MEYER / AFP)