Sécurité routière : la nouvelle campagne de prévention donne la parole aux gendarmes

"Un jour tout s'arrête" ou encore "nous sommes les messagers de l'horreur", ces paroles, ce sont celles de gendarmes qui ont eu un jour à annoncer la mort d'un proche dans un accident de la route à sa famille. Ces mots sont utilisés dans un nouveau clip de la sécurité routière.

FRANCE 3

Ils nous ont raconté ce qu'ils vivent. L'annonce, c'est cet instant précis où tout bascule. C'est par exemple le chagrin d'un fils qui apprend la mort de son père dans un accident de voiture. "On essaie d'annoncer le décès, on cherche ses phrases. (...) Il y a le costume de gendarme qui tombe et puis c'est comme si on faisait un peu partie de la famille", Patrice Stypuikowski, adjudant-chef à la brigade de Phalempin (Nord).

Un film qui raconte l'onde de choc pour ceux qui restent

Pour la première fois, le thème de l'annonce de la mort est abordé dans une campagne pour la sécurité routière sans image d'accident. Un film qui raconte l'onde de choc pour ceux qui restent. À la brigade de Lille (Nord), Dany Demetre, adjudant-chef, sait depuis longtemps qu'il est le messager du pire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Sécurité routière : la nouvelle campagne de prévention donne la parole aux gendarmes
Sécurité routière : la nouvelle campagne de prévention donne la parole aux gendarmes (FRANCE 3)