Passage à l'heure d'hiver : la Sécurité routière appelle à la plus grande vigilance

Avec le changement d'heure, la nuit tombe plus tôt dans la journée et entraîne une hausse de 40% des accidents pour les piétons, principalement entre 17 heures et 19 heures.

(BONNIERE PASCAL / MAXPPP)

À l'occasion du passage à l'heure d'hiver dans la nuit du samedi 29 au dimanche 30 octobre, la Sécurité routière appelle les usagers de la route à la plus grande vigilance. Chaque année, les jours suivant le changement d'heure enregistrent une hausse de 40% des accidents pour les piétons, principalement entre 17 heures et 19 heures.

Selon l'Observatoire national interministériel de Sécurité routière, ce surplus d'accidents serait une "conséquence du temps d'éclairage réduit, les piétons étant difficilement perçus par les autres usagers, alors qu'ils ont l'impression d'être vus." La nuit tombe plus tôt dans la journée, au moment de la sortie des classes ou des trajets de fin de journée professionnels.

À 3 heures du matin dimanche 30 octobre, il sera 2 heures

La Sécurité routière rappelle quelques précautions à prendre pour tous les usagers de la route. Les piétons doivent penser à rester sur les trottoirs et à traverser sur les passages protégés. Les cyclistes doivent vérifier leur éclairage et porter des gilets rétro-réfléchissants. Les automobilistes doivent adapter leur vitesse et garder les phares allumés de jour comme de nuit.

"Ces cinq dernières années le nombre d'accidents corporels des piétons en novembre est supérieur de 3,1% aux mois d'octobre", souligne l'organisme. Le passage à l'heure d'hiver se fera dans la nuit du samedi 29 au dimanche 30 octobre. À 3 heures du matin, il sera 2 heures.