Mobilité : les ventes de trottinettes électriques ont augmenté de 76% en 2018

Le marché des engins de déplacement personnel destinés à la mobilité urbaine représente désormais 67% des ventes, au détriment d'un usage réservé au loisir. 

Un homme sur une trottinette traverse les Champs-Elysées, à Paris, le 9 novembre 2018. 
Un homme sur une trottinette traverse les Champs-Elysées, à Paris, le 9 novembre 2018.  (CHARLES PLATIAU / REUTERS)

Elles sont partout dans les rues des villes françaises. Le marché des trottinettes électriques a progressé de 76% en 2018, selon le baromètre de la Fédération des professionnels de la micro-mobilité (FP2M) et de l'agence de prospective Smart Mobility Lab, publié lundi 1er avril. Au total, 232 749 trottinettes électriques se sont écoulées l'an dernier, représentant près de 111 millions d'euros.

Dans son ensemble, le marché des engins de déplacement personnel – trottinettes, gyropodes et hoverboards – a progressé de 32% en valeur en 2018. Jean Ambert, le directeur général de Smart Mobility Lab, note par ailleurs "un vrai basculement sur l'électrique et sur la mobilité urbaine, qui prend le pas sur la mobilité loisirs". La mobilité urbaine représente en effet 67% des ventes, avec un chiffre d'affaires en hausse de 51%.

L'essor des services de trottinettes en libre-service ne décourage d'ailleurs pas les ventes, puisqu'il permet aux usagers de tester le concept avant l'achat. Un achat de plus en plus abordable : le prix moyen d'une trottinette électrique est passé de 767 euros en 2016 à 477 euros en 2018.