Sécurité routière : un retour difficile aux 90 km/h ?

Les présidents des départements vont-ils vraiment revenir aux 90 km/h ? Une dizaine d'entre eux auraient renoncé à cause des contraintes imposées par la Sécurité routière.

FRANCE 2

Repasser de 80 à 90 km/h sur certaines routes était le souhait de nombreux élus. Dans les Alpes-Maritimes, 60 kilomètres d'axes secondaires avaient même déjà été identifiés par le Conseil départemental. Mais aujourd'hui, le président, Charles-Ange Ginesy, y renonce, face aux contraintes édictées par la Sécurité routière pour choisir les tronçons.

Plus de 200 000 euros à débourser

Dans la Vienne, une route reliant Poitiers à Angers devrait bien repasser à 90 km/h. Malgré les contraintes, le département s'y est engagé. Pour remplacer les panneaux et faire les travaux nécessaires sur les cinq ou six routes concernées, la facture s'élèvera à plus de 200 000 euros. Le président, Bruno Belin, est prêt à payer, mais pas à endosser de responsabilités pénales en cas d'accident. Selon Europe 1, une dizaine de départements aurait totalement renoncé à repasser certaines routes à 90 km/h.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les employés de la Direction inter-départementale des routes de l\'Est remplacent un panneau de limitation à 80km/h, à Wittenheim, le 29 juin 2018.
Les employés de la Direction inter-départementale des routes de l'Est remplacent un panneau de limitation à 80km/h, à Wittenheim, le 29 juin 2018. (SEBASTIEN BOZON / AFP)