Sécurité routière : un bilan historique

Les chiffres de la sécurité routière ont été dévoilés par Édouard Philippe. Des chiffres historiques : il n'y avait jamais eu aussi peu de morts sur les routes françaises. Le Premier ministre y voit une conséquence du passage aux 80 km/h.

FRANCE 2

Le chiffre était très attendu après la mise en place de la limitation de vitesse à 80 km/h sur le réseau secondaire en juillet dernier. Six mois plus tard, la baisse est spectaculaire. En 2018, jamais le nombre de morts sur les routes n'a été aussi bas : 3 259, soit 189 victimes de moins qu'en 2017. Un record qui confirme l'efficacité de la mesure des 80 km/h, pour Édouard Philippe. En six mois, les autorités dénombrent 116 victimes de moins sur le réseau secondaire qu'en 2017 sur la même période.

Le dialogue privilégié

Mais cela ne suffit pas pour calmer la colère et l'incompréhension chez certains automobilistes. Pour l'association "40 millions d'automobilistes", la baisse de la mortalité n'est pas forcément une affaire de vitesse. Sur tout le territoire, le gouvernement doit faire face à la dégradation de radars et à la fronde d'élus locaux. Certains tronçons pourraient-ils repasser à 90 km/h ? Édouard Philippe assure qu'il ne baissera pas son niveau d'exigence. Les associations de prévention routière l'appellent à tenir bon. Le Premier ministre annonce toutefois privilégier le dialogue, avant d'envisager l'assouplissement des 80 km/h.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des véhicules en collision lors d\'un test sur le port de la ceinture de sécurité, à la délégation de la sécurité routière, le 7 novembre 2017 à Paris. 
Des véhicules en collision lors d'un test sur le port de la ceinture de sécurité, à la délégation de la sécurité routière, le 7 novembre 2017 à Paris.  (BERTRAND GUAY / AFP)