Sécurité routière : Édouard Philippe défend les 80 km/h

La limitation de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires est une mesure du gouvernement très critiquée. Le Premier ministre s'est rendu dans la Sarthe pour la promouvoir.

Voir la vidéo
France 3

Le Premier visite s'est rendu dans la Sarthe ce vendredi 16 mars pour défendre la limitation de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires. Sa première visite est pour les accidentés de la route. Des victimes qui réapprennent à vivre dans des centres spécialisés. Des images pour convaincre de la nécessité de réduire la vitesse sur certains tronçons.

Le Premier ministre n'entend pas transiger

"Notre objectif c'est de faire en sorte qu'il y ait moins d'accidents et que ces accidents soient moins graves. Pour ce faire, nous avons pris cette mesure. Elle sera applicable au 1er juillet 2018. Je m'y suis engagé et je suis déterminé à faire en sorte que cette mesure produise des résultats", a déclaré Édouard Philippe. Le projet gouvernemental est contesté par de nombreux usagers, mais le Premier ministre n'entend pas transiger. La limitation à 80 km/h entrera bien en vigueur pour deux ans. Seule concession, en juillet 2020 la mesure pourrait être abandonnée si son effet positif sur la mortalité routière n'était pas avéré.

Le JT
Les autres sujets du JT
Edouard Philippe lors d\'un déplacement à Nice, le 4 mars 2018.
Edouard Philippe lors d'un déplacement à Nice, le 4 mars 2018. (MAXPPP)