Cet article date de plus de deux ans.

Routes : les radars cibles du vandalisme

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Routes : les radars cibles du vandalisme
Article rédigé par
France Télévisions

De plus en plus de radars sont vandalisés en France. Une situation qui fait écho aussi au passage de la vitesse à 80 km/h sur les routes françaises.

Casser des radars, certains vandales s’en vantent sur les réseaux sociaux. Et ces dégradations ont tendance à se multiplier. Selon les chiffres officiels, le nombre a explosé depuis janvier. 400 ont été endommagés contre 100 sur la même période l’année passée. Beaucoup d’automobilistes condamnent. "Détruire le bien, moi je suis citoyen, je n’accepte pas", dit un automobiliste. "On saccage ça ? On peut saccager autre chose, mais ça ne mène à rien", poursuit un autre.

Nettoyé… déjà dégradé

Il faut dire qu’un simple coup de peinture suffit à rendre les radars inopérants. En Saône-et-Loire, le maire de Marmagne (Cher) revient sur ces nombreux actes de vandalisme successifs : "il y a encore des traces des précédents où là, ils avaient carrément brulé l’appareil. Ça recommence, là c’était extrêmement rapide. Il a été nettoyé le lundi et dégradé le mardi". Selon lui, sur la route en question, il y avait douze accidents graves par an. Depuis l’installation du radar, il n’y en a eu que trois en neuf ans. Mais pour bon nombre d’automobilistes, ce fameux radar est considéré comme un "piège".
Dégrader un radar est passible de cinq ans d’emprisonnement et 75000 euros d’amende.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Limitation de la vitesse à 80 km/h

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.