Pour faire "gagner du temps" aux automobilistes, l'Autriche teste les 140 km/h sur autoroute

L'expérimentation a été lancée, mercredi, par le gouvernement de droite et d'extrême droite. L’opposition dénonce une "manœuvre populiste".

Un contrôle de police à un péage d’autoroute, près de Schönberg (Autriche), le 23 août 2017.
Un contrôle de police à un péage d’autoroute, près de Schönberg (Autriche), le 23 août 2017. (DOMINIC EBENBICHLER / REUTERS)

Pendant que la France abaisse à 80 km/h la vitesse sur ses routes à deux voies, l'Autriche décide de son côté de prendre le contre-pied : le gouvernement, dirigé par une alliance droite-extrême droite, a décidé d'augmenter la vitesse maximale sur une autoroute de 130 à 140 km/h. Il s'agit pour l'instant d'un test. Il a démarré mercredi 1er août, et concerne deux tronçons à six voies de la principale autoroute du pays, qui relie Vienne et Salzbourg.

Le relèvement de la vitesse autorisée doit permettre aux automobilistes de "gagner du temps", a expliqué le ministre des Transports Norbert Hofer.

Un test à 160 km/h pas concluant

Mais la mesure est très controversée. L'opposition sociale-démocrate, libérale et écologiste qualifie l'initiative de "populiste". Elle estime qu'elle va nuire à l'environnement et à la sécurité routière. En effet, la presse locale explique que le gain de temps se limiterait à deux minutes pour les véhicules parcourant à la vitesse maximale les 60 kilomètres de tronçons-tests.

Peu importe les critiques : si le test est jugé concluant après un an, les 140 km/h pourront être étendus "à d'autres itinéraires", assure le ministre.

Le relèvement de la vitesse sur autoroute tient depuis des années à cœur du FPÖ, revenu au pouvoir fin 2017 en coalition avec le chancelier conservateur Sebastian Kurz. En 2006, ce parti avait brièvement mis en place les 160 km/h sur un tronçon test. Mais à l'époque, l'expérimentation n'avait pas été jugée concluante.