Limitation à 80 km/h : un dispositif déjà expérimenté en France

L'abaissement de la vitesse maximale sur les routes secondaires de 90 à 80 km/h sera effectif à partir du 1er juillet 2018. Pour se justifier, le gouvernement met en avant le bilan d'une expérimentation menée sur trois axes depuis deux ans.

FRANCE 2

C'est un panneau qui devrait devenir la norme : 80 km/h sur les routes secondaires à double sens sans séparateur central. Depuis deux ans, cette limitation s'applique déjà sur trois tronçons en France, comme ici en Haute-Saône, où 10 000 automobilistes passent chaque jour. Ce gérant d'une station essence voit tous les jours les voitures défiler, mais pas forcément la circulation s'améliorer. Entre 2004 et 2014, 11 personnes ont perdu la vie sur cette portion de route. C'est pour cette raison que la vitesse a été abaissée ici. Une solution qui n'aurait que des avantages, selon Sylvain Guillemain, le directeur d'une association de prévention routière.

Le gouvernement table sur 350 à 400 vies sauvées par an

Mais pour cette maire d'une commune voisine, la réduction de la vitesse n'est pas la meilleure solution. Il faudrait d'abord rénover les routes. Sur la N7, dans la Drôme, la circulation est limitée sur 18 kilomètres, juste en face des vignes de ce couple, qui ne constate pas d'amélioration des comportements. Ce maire est plus optimiste et y voit au moins un avantage : pouvoir s'insérer ou quitter la route plus facilement. Cette mesure, si elle est généralisée, devrait permettre de sauver 350 à 400 vies par an, selon le gouvernement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le gouvernement prévoit de réduire la vitesse maximale autorisée à 80 km/h sur les routes secondaires.
Le gouvernement prévoit de réduire la vitesse maximale autorisée à 80 km/h sur les routes secondaires. (NICOLAS TUCAT / AFP)